La Nuit de la Potion Magique

Tags

Posté par Burunduk, le 03 décembre 2014 à 22h25

En l’an de grâce 52 avant Jésus Christ, l’Empire Romain domine en maître sur la Gaule. Toute la Gaule ? Non ! Un petit village gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur, grâce à ses deux héros : Astérix et Obélix.

Mais l’histoire d’aujourd’hui ne va pas se passer dans ce froid pays qu’est la Gaule (où il fait au moins -8000°) mais dans le pays des pyramides et des sarcophages, des allées pleines de statues, que l’on appelle « allées pleines de statues », nous parlons bien entendu de l’Egypte.

Le grand César a annexé le palais de Cléopâtre, celle-ci refusant de lui construire un palais. Ses légions sont installées, et terrorisent la population. Que faire ? Appelez les Gaulois à l’aide bien entendu ! Nos fiers Baladins ont donc rassemblé tous les ingrédients nécessaires pour faire de la potion magique, et sont partis en Egypte pour en donner aux Egyptiens, nos courageux louveteaux, qui tentaient tant bien que mal de soudoyer Amonbeaufils, pour rouvrir les portes du palais.

Mais César avait bien entendu tout prévu. Il a dépêché des légions en Gaule, pour profiter de l’absence des Gaulois. Mais ceux-ci étaient tout de même aux aguets, et ont envoyé en l’air ces bougres de légionnaires. Pendant ce temps, les Romains restés en Egypte tentaient de refermer les portes ouvertes par les Egyptiens. Un bras de fer magistral, opposant les forces des plus grandes puissances présentes à cette époque. Mais il ne faut pas oublier nos vieux pirates qui, sous le commandement de Barbe-Rousse, pillaient les navires gaulois, dépouillaient les égyptiens, et terrorisaient les légionnaires.

Mais cette lutte aurait pu durer une éternité, tellement les forces en présence s’équivalaient. Il eut fallu une dernière bataille. Telle la bataille des 5 armées du Hobbit, ou le combat final entre Obi-Wan Kennoby et Dark Vador, un affrontement dont les échos entreront dans l’histoire. Les armées se faisaient face sur les terre de la Bretagne Armoricaine, on jetait un dernier regard sur nos femmes nos fils et nos terres, … Jusqu’à l’affrontement.

Mais les Gaulois et les Egyptiens étaient rusés, et s’étaient gavés de potion magique avant le combat. On raconte que l’on aurait retrouvé un Romain en Chine… César fut vaincu, et le banquet traditionnel qui termine chaque aventure d’Astérix n’eut pas lieu en Gaule, ni en Egypte d’ailleurs, mais aux Soulmanis !

Une aventure fabuleuse, clôturée par un récit des plus grandes aventures d’Astérix, et par le cadeau aux participants d’une fiole de potion magique. Que de souvenirs, voilà une aventure que l’on n’oubliera pas de sitôt, et qui sera chantée par tous les bardes … sauf Assurancetourix bien entendu



Documents attachés à cet article



Commentaires


Laissez-nous un commentaire sur cette page

Saisissez le code suivant