Les Pains Crochons, un test

Tags

Éminent Linguiste

Posté par Cariacou, le 04 décembre 2014 à 16h50

Les Pains Crochons, c'est une spécialité bien de chez nous trop méconnue hors des deux-trois communes limitrophes à Falaën.

Pour l'histoire, Tante Line (Harfang) (mégère s'il en est) raconte à tout va que ce serait sa maman et un comité du village qui auraient créé la (devenue) traditionnelle recette pour une fête mais surtout pour le plaisir de nos fins palais. Quant à savoir si le Pain Crochon vient avant ou après la Li Crochon, c'est un autre débat : n'hésitez pas à poser la question.

Soit.

Nous sommes jeudi, un jeudi morne et sombre durant lequel j'ai passé la majeure partie de ma journée à mon bureau (pour travailler). Quand soudain, l'appel stomacal assorti d'un gargouillis de mes entrailles m'enlève à Torpeur, cette rude ennemie menaçant tous les étudiants. J'avais prévu le coup le jour avant, les courses étaient faites, il ne restait plus qu'à préparer ces fameux Pains-Crochons-Dewandre. La recette ? Celle qu'Hermine a trouvée : ici.

La préparation : j'ai suivi à la lettre, réduisant les doses à 4 pains, deux pour moi, deux pour mon cobaye.

Le résultat : Outre que je vous invite à baver sur l'album photo.

Voici un double avis :

  • le mien : La crème de Maredsous (double), ça ne va pas. C'est bon, ou plutôt ce n'est pas mauvais. Un vrai fromage, comme le Chertin (selon la recette originale) correspondrait mieux aux attentes. J'ai laissé cuir au four au moins 1/4 d'heure et c'était très bon comme ça. Le concombre ou une salade ou une tomate apporte une touche au "chaud-froid" très intéressante voire indispensable. Attention, surtout, de servir avec une petite assiette en carton : la serviette ne survivra pas aux coulées de fromages brulant et aux doigts englués. Un bon jambon, rajoute automatiquement un saveur plus subtile et agréable, contrairement à de l'épaule bon marché.
  • le patient 0, dit aussi le cobaye (que nous allons appelé Ophélie pour masquer son identité) : est toujours vivant. Bon signe. La crème fraiche n'apporte pas vraiment quelque chose, sauf si on le fait avec un vrai fromage (ce qui serait bien plus savoureux). Un tour de moulin de poivre supplémentaire ne ferait pas de mal. Veiller à ne pas remplir trop le pain. Mais un, c'est déjà très bourratif.

Une expérience gustative intéressante donc, mais la qualité des produits influence proportionnellement la réussite du plat.

Bien à vous, Maître Cariacou.

P.S.: Aucun animal n'a souffert durant cette dégustation, Ophélie ayant acceptée de son plein gré de remplir son destin.



Documents attachés à cet article



Commentaires

Éminent Linguiste

04/12/2014 - 18:32  

Merci

Merci les filles

(j'espère juste que ce n'est pas Dhole qui me fait du gringue sous son masque vert !)

Profil     www.scoutsderosee.be

04/12/2014 - 18:27  

Hé bien

J'aime vraiment votre site les scouts, c'est comique, varié : continuez comme ça

Merci à Cariakou pour ces textes toujours drôle

Profil    

Magicienne

04/12/2014 - 18:06  

Harfang

Avant qu'on ne me traite de menteuse: le crochon est, me semble t'il, antérieur! il a juste été officialisé comme tel par un comité de je ne sais plus quoi ni quand - je demande à ma maman!

... Tout ça parce que tu ne sais pas t'empêcher de me citer partout!

Profil     www.scoutsderosee.be

04/12/2014 - 18:01  

mmmmh

Quel homme ce cariacou

Profil    


Laissez-nous un commentaire sur cette page

Saisissez le code suivant