Il était une fois dans l'ouest

Tags
Tally

Posté par Burunduk, le 15 octobre 2015 à 10h46

Le désert, les canyons, de la fumée d’un camp s’élevant à l’horizon, des cactus par ci par là, … Le décor était planté. Le soleil brillait de mille feux, éclairant le paysage où l’on pouvait voir parfois des ombres furtives se déplacer. De temps en temps, à l’ouest, on apercevait dans les plaines verdoyantes un troupeau de bisons paître. Dans les forêts du Nord, on pouvait contempler un torrent sublime, obstrué de temps à autre par un barrage de castors. Un décor mystérieux, où l’homme n’a que très très peu d’influence et où la nature a établi son règne, se développant au rythme des saisons.

C’est dans cet univers sauvage que nos chers louveteaux ont décidé de s’implanter. Les rumeurs d’or et de richesses ainsi que l’appel de l’inconnu en sont les moteurs.

Arrivés sur place, ils sont tombés sur un premier obstacle. Ce territoire, qui semblait désert, était déjà occupé par un peuple étrange, se baladant avec des plumes sur la tête, se battant avec des arcs et des flèches et fumant un calumet étrange. Vous avez bien compris, ce sont les Indiens ! Certaines sizaines ont profité de cela pour faire du commerce, échanger des choses, et ainsi recevoir des territoires sans encombre. D’autres, plus avides de pouvoir, ont décidé de piller ces tribus. Malheureusement pour eux, la connaissance de terrain des Indiens leurs ont porté préjudice, et ils se sont fait attaquer continuellement, avant d’enfin obtenir leurs territoires. Une fois ces territoires obtenus, les sizaines, sous le commandement de leur maire, ont bâti leur ville. Des quatre coins du territoire, on pouvait voir sortir de terre des fermes, des hôtels de ville, des saloons et des casinos, et j’en passe et des meilleurs. Mais ce camp n’a pas été que sueur, travail acharné, construction et autres. Les louveteaux ont appris de nouvelles techniques. Ils ont pu également se dépasser dans des épreuves pour gagner un maximum de dollars, et ainsi améliorer leur ville au maximum. Des tranches de rire, des parties interminables de Cubs, un tour de France sans vélo plein de suspens, … bref, que de souvenirs impérissables qui resteront gravés dans nos mémoires !

Nous espérons que les Louveteaux ont vécu cette aventure à fond, et qu’ils en sont revenus aussi content que nous. Le staff de Meute quant à lui attend avec impatience la nouvelle année qui arrive, et sera plus motivé que jamais !

Le staff de Meute,

Akéla, Baloo, Hathi, Bagheera, Phao, Won Tolla et Kaa



Documents attachés à cet article



Commentaires


Laissez-nous un commentaire sur cette page

Saisissez le code suivant